Elle se remit à ses fourneaux, elle reprit la casserole qu'elle avait déposée sur le côté de sa gazinière, juste avant. Elle ouvrit le grand tiroir de son buffet, le même depuis qu'elle était mariée, depuis quarante ans au moins, elle en sortit une cuillère en bois, d'un bois patiné par les années, à la fois doux au toucher et dont la courbure était sculptée par une utilisation régulière. Elle souleva le couvercle, elle était encore tiède - finalement, cela n'avait pas été si long, se fit-elle la réflexion à haute voix, l'habitude d'être seule, sans doute, elle ne s'en rendait même plus compte.