Le ciel a retrouvé sa belle couleur azur
Alors soulagé, le cœur léger,
Je reprends mes pinceaux pour y dessiner des zoizeaux !
Ils volent et virevoltent
Comme pour mieux signaler leur enchantement

Les zirondelles d'un rien de nouveau s'émerveillent

Les Pies-pe-lettes, ne laissent pas de répit, et sans cesse caquettent

Les blanches colombes font la roue et sont majestueuses de leur beauté, bien pale compensation à tes côté !!!

Les rapaces font une ronde de haut au loin,

Ils surveillent du haut de leur espace que nul ne vienne nous troubler de nouveau

Les vautours et autres charognards, s'en sont retournés, ils ont baissés leurs ailes devant tant de courage !


Et puis d'en haut, sur le sable, on peut lire ce message bien étrange pour un oeil non averti :
Si toi tu me détestes,
alors moi je t....
encore bien davantage que toi !